Tous les articles par Isabelle

Les sentiments (auteur inconnu)

Il était une fois une île où vivaient LES SENTIMENTS :
Le bonheur, la tristesse, l’orgueil… ainsi que tous
les autres, dont l’amour.

Un jour on annonça aux SENTIMENTS
que l’île allait être submergée par les eaux.
Tous décidèrent de s’en aller.
Seul l’amour choisit de rester,
accroché à ce qui restait de cette île.

Mais lorsque l’île fut sur le point de sombrer,
l’amour se résigna à appeler à l’aide.

La richesse passait à côté de l’amour
dans un luxueux bateau.
L’amour lui dit : « Richesse, peux-tu m’emmener ? »
« Non, car il y a beaucoup d’argent
et d’or sur mon bateau. Je n’ai pas de place pour toi. »

L’amour décida de demander à l’orgueil
qui passait aussi dans un magnifique vaisseau.
« orgueil, aide-moi, je t’en prie ! »
« Je ne peux pas t’aider, amour.
Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bateau. »

La tristesse étant tout à côté, l’amour lui demanda :
« tristesse, laisse-moi venir avec toi ».
« Oh…amour, je suis tellement triste
que j’ai besoin d’être seul . »

Le bonheur passa tout près de l’amour, mais il était si
heureux qu’il n’entendit même pas l’amour appeler !

Soudain, une voix dit :
« viens, amour, je te prends avec moi ».
C’était un vieillard qui avait parlé.
L’amour se sentit si reconnaissant et plein de joie
qu’il en oublia de demander son nom au vieillard.
Lorsqu’ils arrivèrent sur la terre ferme,
le vieillard s’en alla.

L’amour réalisa combien il lui devait et demanda au
savoir : « qui m’a aidé ? »

« C’était le temps », répondit le savoir…
« Le temps ? » s’interrogea l’amour.
« Mais pourquoi le temps m’a-t-il aidé ? »

Le savoir sourit plein de sagesse et répondit :
« c’est parce que seul le temps est capable de comprendre
combien l’amour est important dans la vie.

Auteur Inconnu

Je te vois

Parce que j’aime vraiment ce texte, que je pense que tout y est dit, je vous le partage ici

« Je te vois » est pour moi sans conteste une des phrases la plus belle et la plus puissante du film Avatar.
Je te vois tel que tu es tout au fond de toi, là où réside ton âme,
Je te vois sans te juger, sans te blâmer, en accueillant tout de toi,
Je te vois sans attendre quoi que ce soit de toi car mes attentes et mes projections pourraient t’abimer et voiler ton identité profonde,
Je te vois dans toutes tes dimensions et riche de toutes tes expériences,
Je te vois car je sais déjà que tu es un être complet et parfait,
Je te vois, c’est ma façon de t’accueillir sans conditions, et en faisant cela, je te permets à toi aussi de te voir et de t’accueillir tel que tu es,
Je te vois, c’est t’autoriser à être, à irradier, sans filtres, sans masques et sans peurs,
Je te vois 💗

Copyright © Géraldine Amelin 2018 -Tous droits réservés –

Déclaration à son corps

Texte très inspirant et tellement vrai

Le corps d’une femme est magnifique.

Quoi qu’on en dise, quoi qu’on en pense, et quels que soient les jugements que l’on porte envers lui.

Il est une extension de soi, de l’énergie qui nous habite, de l’amour qu’on lui porte ou la haine qu’on lui insuffle.

Parce qu’on juge qu’il ne correspond pas à la norme,
Parce qu’on le trouve trop gros,
Parce qu’on le trouve trop maigre,
Parce qu’on croit qu’il devrait être différent de ce qu’il EST.

Chaque pensée, chaque parole, chaque mot ou à chaque fois qu’on le maudit quand il n’entre pas dans un vêtement, c’est une forme d’énergie qu’on lui envoie.

Savez-vous que votre corps réagit vibratoirement à la manière dont vous lui parlez?

. De quelle manière le regardez-vous?
. De quelle manière accueillez-vous votre corps?

Êtes-vous heureuse dans votre corps de femme?
Accueillez-vous la féminité de votre corps?

Le corps est une fabuleuse « machine » qui nous permet de vivre et d’expérimenter sur Terre. C’est le véhicule de notre âme, c’est la manière dont elle peut vivre dans la densité et dans l’expérience d’être dans un corps de femme.

Quand on se connecte à « plus grand », on peut appréhender le corps d’une autre manière.

. On apprend à l’aimer pas à pas.
. A renouer avec lui.
. A se réconcilier avec une partie de soi que l’on a peut-être identifié comme un ennemi pendant tant d’années…

Chaque corps est l’expression d’une énergie.
De l’énergie féminine qui l’habite.

Et si à partir d’aujourd’hui vous vous réconciliez avec votre corps? Imaginez juste un instant…

Que ressentiriez-vous ici et maintenant?
Qu’est-ce que cela changerait dans votre vie?

💓🙏💓

Lucie 🌸
Centre de bien être et de formation Padma
www.institutpadma.fr

💓🙏💓

L’homme conscient, le couple conscient

L’homme a besoin d’être un centre d’attention. C’est l’un des besoins les plus fondamentaux des êtres humains. Si on ne prend pas soin de lui, l’être humain meurt. S’il ne sent pas qu’il est important pour quelqu’un, au moins pour quelqu’un, toute sa vie devient insignifiante.

Aussi, l’amour est la plus grande thérapie qui soit. Le monde a besoin de thérapie parce que le monde manque d’amour. Dans un monde vraiment vivant d’amour, aucune thérapie ne serait nécessaire, l’amour serait suffisant, plus que suffisant.

Le câlin est simplement un geste d’amour, de chaleur, d’affection. La sensation de chaleur qui se déverse de l’autre personne fait dissoudre de nombreuses maladies en vous, fait fondre l’ego froid comme de la glace. Cela vous fait retrouver l’enfance.

De nos jours, les psychologues sont bien conscients du fait que si un enfant n’est pas étreint, embrassé, il va manquer d’une certaine nourriture. Tout comme le corps a besoin d’aliments, l’âme a besoin d’amour. Vous pouvez satisfaire à tous les besoins matériels de l’enfant, lui donner tous le confort matériel, si les câlins manquent, l’enfant ne deviendra pas un être en pleine santé. Au fond de lui, il restera triste, ignoré, négligé, abandonné. Il aura reçu de bons soins, mais il n’aura pas été materné.

Il a été observé que si un enfant ne reçoit pas de câlins, il commence à se replier sur lui-même — il peut même en mourir — bien que tout le reste soit à sa disposition. Sur le plan corporel, il reçoit tous les soins, mais aucun amour n’entoure l’enfant. Il devient esseulé, il devient déconnecté de l’existence.

L’amour est notre connexion, l’amour est notre racine. Tout comme vous respirez — pour le corps, c’est absolument essentiel : arrêter de respirer et vous n’existez plus — de la même manière, l’amour est le souffle intérieur. L’âme vit par l’amour.

L’analyse n’y parviendra pas. L’esprit et la clarification, la connaissance et l’érudition n’y parviendront pas. Vous pouvez savoir tout ce qu’il faut savoir sur la thérapie, vous pouvez devenir un expert, si vous ne connaissez pas l’art d’aimer, vous restez uniquement à la surface du miracle de la thérapie.

(…) Le câlin est un simple geste d’unité — même le geste apporte une aide. Si ce geste est vrai — pas seulement un geste, mais votre cœur y est aussi présent — il peut être un outil magique, il peut faire des miracles. Il peut transformer une situation dans son ensemble, instantanément… Le câlin est tout simplement l’une des choses les plus importantes.

(…) Quand vous aimez une personne, la seule verbalisation n’est pas suffisante, les mots ne suffisent pas, quelque chose de plus substantiel est nécessaire, les mots ne sont qu’abstraits. Vous devez faire quelque chose. Tenez la main, étreignez la personne, embrassez-la, prenez-la dans vos bras. Cela vous aidera tous les deux — si vous pouvez vous fondre tous les deux dans l’embrassade, vous allez redevenir plus jeunes, plus frais, plus vivants. C’est tout le processus de la guérison.

L’analyse est la voie du mental, le câlin est la voie du cœur. Le mental est la cause de toutes les maladies et le cœur est la source de toute guérison.

– OSHO

Danse Vie Chante Aime

Danse Vis Aime chante
Respire la joie, danse ta vie
Lâche prise
Ne retiens pas tes douleurs
Elles appartiennent au passé
Avance,
Regarde la vie qui s’offre à toi
Aies confiance en la Terre Mère
Elle te nourrit, te soutient, te berce et te porte
Remercie toi d’être là
Chaque jour
Respire à plein poumon
Tout est à sa place
Cesse de pleurer ce qui n’est plus
Réjouis toi chaque seconde
Regarde toi, ne doute plus,
Aime toi
Du plus profond de ton Être
Sois toi et change le Monde

(Texte Isabelle dessin FredeloUhaina)

Apprivoiser la tendresse

Jacques Salomé “- Apprivoiser la tendresse”
Dessin « Lolita » Frédérique uhaina Roger

« J’ai découvert tardivement dans ma vie d’homme que la tendresse, surtout dans la relation intime qui est celle d’un couple, n’est pas une question d’intention, mais qu’elle ressemblait à une ascèse qui allait nous demander, à nous les hommes, vigilance, rigueur et compassion.

Pour baliser cette démarche, je propose quelques repères.

• Ne pas confondre tendresse et sentiment. La tendresse n’est pas un sentiment, c’est une qualité de la relation.

• Ce n’est pas l’amour qui maintient deux êtres ensemble dans la durée, c’est la qualité de la communication qui va circuler entre eux.

• La qualité de cette communication sera liée à l’écoute et à la satisfaction des besoins relationnels profonds de chacun des partenaires.

Vivre la tendresse supposera donc, au delà d’une intention, les possibles d’une spontanéité libérée des pièges habituels de la communication intime. Libérée aussi des trois grands ennemis de la tendresse • la peur ou l’impérialisme de l’érotisation • la peur de la dépendance ou de la fusion • la peur des jugements de valeurs ou l’atteinte à l’image de moi.

Un des fondements à la tendresse partagée sera l’écoute et la satisfaction des besoins relationnels profonds de chacun des partenaires du couple.

  • Besoins de se dire : avec des mots à moi dans les différents registres de la communication intime, au niveau des idées, des croyances, du ressenti, de l’imaginaire et même des fantasmes sans que ceux-ci menacent l’équilibre de l’autre.
  • Besoin d’être entendu dans chacun de ces registres, non pas que j’attende que l’’autre soit d’accord avec moi, mais que je sente qu’il peut recevoir ce que je dis dans sa direction sans réagir, sans se sentir mis en cause.
  • Besoin d’être reconnu tel que se suis et non pas tel que l’autre me voudrait avec parfois ce besoin d’être accepté inconditionnellement avec mes insuffisances, avec mes zones de vulnérabilité et mes limites.
  • Besoin d’être valorisé, gratifié, d’avoir le sentiment que ce que je dis, que ce que je suis compte pour l’autre, a de la valeur pour lui.

La tendresse vécue suppose : – une présence, être présent au présent – une attentivité tournée vers l’autre – une confirmation de l’autre, quand celui-ci à le sentiment qu’il est accueilli, reconnu, valorisé, accepté. – une proximité, ce qui permet de mettre en jeu tous les langages de la tendresse, regards, vibrations émotionnelles, circulations des émotions.

La tendresse en fin de compte suppose une liberté d’être, à la fois chez celui qui la donne et chez celui qui la reçoit. C’est cette liberté d’être que je souhaite à chacun. »

L’amour de Soi

L’Amour de Soi

La seule mission que la vie nous donne sur terre, enfin la plus importante c’est de cheminer vers l’amour de soi.

Que voulons-nous apporter au monde, aux autres si cet amour nous fait défaut?

Qu’allons-nous réparer chez l’autre et qu’il nous faudrait d’abord guérir?

Dans notre société et même depuis la nuit des temps ce qui est valorisé c’est d’aimer autrui et d’aider autrui.

L’amour de soi est pourtant la source qui nous permet d’aider et d’aimer l’autre tel qu’il est.

C’est la place à l’acceptation, à l’adaptation, à la tolérance, au non-jugement, à l’amour véritable, à l’aide et à l’amour sans attente.

L’extérieur, le monde, les autres seraient et resteraient ce qui comblerait le manque d’amour pour nous mêmes?

Sans leur amour, sans leur reconnaissance, sans leur gratitude nous n’existerions pas?

Notre existence est alors conditionnée par l’amour et la reconnaissance d’autrui, des autres, du monde!

Le don d’amour à l’autre masque alors un immense besoin d’être aimé qui ne peut être comblé que par notre propre amour.

On donne à l’autre ce qu’on ne parvient pas à se donner soi-même, ce qu’on aimerait et souhaiterait recevoir…de l’autre.

Une exigence est présente, sous-entendue, l’autre doit et ne peut que nous aimer, il doit nous le montrer et/ou répondre à nos attentes!

C’est un chemin plus ou moins long que de parvenir à s’aimer en fonction de ce qu’on a vécu, de ce que l’on vit, de ce qu’on choisit de vivre et d’expérimenter, de ce qu’on choisit d’abandonner de laisser ou de garder…, des épreuves que la vie sème sur nos routes, de la direction que l’on donne ou qu’on souhaite donner à nos vies.

Il s’agit en fait d’un plus ou moins long chemin de guérison intérieure…

S’aimer c’est si vaste en fait : c’est avant toute chose s’accepter tel qu’on est et s’aimer corps et âme!

C’est accepter :
Ses faiblesses, ses failles
Ses vulnérabilités
Ses « échecs », ses « erreurs » (ce que l’on considère comme tel)
Ses « détours sur la route »
Son passé
Son présent
Ses émotions
Son ombre
Son corps
Les conséquences de ses choix
Ses résistances au changement
Son rythme
Les épreuves, les difficultés sur la route
Ses schémas de fonctionnement

C’est avoir conscience et avoir intégré :
Sa force intérieure
Ses qualités
Ses dons, ses compétences
Sa lumière
Sa capacité d’action et sa capacité à rebondir
Sa puissance
Son discernement
Ses besoins
Ses valeurs
Son unicité
Sa confiance en soi, son estime de soi
Sa mère intérieure
Son père intérieur

S’aimer c’est être plein de cet amour pour nous mêmes au quotidien :
Goûter, savourer, honorer et célébrer le précieux de sa vie et de la Vie à chaque instant
Se respecter
Cultiver le lâcher-prise
Sourire à la vie quoiqu’il arrive
Nourrir sa joie d’être, vibrer de joie et l’exprimer pleinement
Se remplir de gratitude
Accepter son rythme
Être à l’écoute de ses besoins et les respecter
S’envelopper de tendresse et prendre soin de soi dans les moments difficiles
Être plein de compassion et de bienveillance pour soi
Être doux avec soi
Quitter la victime et reprendre les rênes de sa vie
Prendre soin de soi, de son corps et de sa santé
Prendre soin de ses émotions
Prendre du temps pour soi
Protéger son territoire intime
Se donner plein d’amour
Redoubler d’attentions pour soi
Se pardonner (avant de vouloir pardonner aux autres)
Se faire plaisir
Recevoir, accueillir, faire la place à ce qui est bon pour soi
Écarter, laisser, abandonner ce qui n’est pas juste ou pas bon pour soi
Être une véritable mère pour soi
Être un père pour soi, celui qui nous permet de nous relever et de poursuivre notre marche
Se féliciter
S’encourager
Aimer son enfant intérieur et le laisser rayonner
Être soi, oser être soi sans peur du regard d’autrui, sans attendre l’approbation et le feu vert d’autrui
Ne pas se critiquer, ne pas se juger
Faire ce que l’on aime
Révéler et offrir au monde sa créativité
Offrir au monde ses dons et ses compétences, et en vivre
Faire ses choix en se laissant guider par son guide intérieur
Acter les décisions et les choix justes pour soi
S’entourer de ceux que l’on aime et qui nous aiment et partager

Quand on s’aime nous nous donnons le meilleur de nous-mêmes, nous le révélons aux autres, nous l’offrons au monde, nous le rayonnons!

C’est la porte qui s’ouvre au bonheur, à la complétude, à la plénitude, à la sérénité, à la force tranquille, à une relation harmonieuse avec notre être et avec les autres!

Nathalie SADOK
Source : https://terre-lune.jimdo.com

L’espace Oianalde

L’espace Oianalde est un lieu unique

C’est aussi une association créée par mon collègue Samuel et moi-même sur une idée de partage de valeur commune.

Nous souhaitons transmettre l’idée que toutes les médecines, qu’elles soient conventionnelles ou parallèles, alternatives, naturelles , qu’importe leur appellation, toutes ces médecines sont complémentaires et, bien utilisées, elles sont un atout pour votre bien-être;

Au sein de cet espace, plusieurs personnes et plusieurs domaines;

Samuel exerce son activité de kinésithérapeute conventionné, et il est aussi thérapeute accompagnant; il exerce en psychogénéalogie, systémie et en transgénérationnel avec les constellations familiales.

David est réflexologue, et vous reçoit également pour des soins Reiki;

il organise régulièrement des formations de réflexologie familiale, et vous transmet des outils pour prendre soin de votre entourage;

Marie elle est orthophoniste conventionné.

Maité est hypnothérapeute, vous accompagne pour un arrêt du tabac, pour une perte de poids ou pour des séances d’hypnonatalité.

Et moi, je suis la sorgin coach mais je vous en dévoilerai plus au fur et à mesure;

Régulièrement, l’espace oianalde accueille d’autres ateliers et d’autres intervenants pour répondre au mieux à vos attentes.

Je serais ravie de vous faire découvrir tout cela au fil de mes articles et de nos actualités.
Vous pouvez aussi nous découvrir ici

https://www.oianalde.fr/

A très vite je l’espère

Isa

Publié par sorgincoach

Bienvenue

J’ ai eu envie de créer ce blog pour vous accueillir et vous parler de ma passion, de mon accompagnement en thérapie énergétique et coaching dans une atmosphère cocooning où règnent bienveillance, harmonie, amour et partage.

Ce site se veut interactif, avec des petits bouts de moi, des partages de textes, d’images, de lieux qui font résonance avec ce que je suis et peut-être un peu avec ce que vous êtes.

J’espère pouvoir vous apporter un peu de moi et vous accompagner à être vous.

Je vous embrasse chaleureusement

Isa