Grandir encore

Il était une fois,
Ce jour où j’ai cru te perdre
Encore une fois.

Il est une fois
Où ensemble,on s’est permis de grandir,
Encore une fois.

Traversants le tumulte,
Accrochés à notre amour,
On s’est permis de vivre encore,
Toi et moi.

Il est encore une fois,
Où moi, ta mère,je suis si fière de toi
Si fière de ta soeur, de toi, de nous,
Infiniment fière d’être votre mère.

Encore une fois tu m’as montré
Combien L’amour est vrai,
Combien il peut être plus fort que tout,
Dans ces secondes là

A cette seconde-là, j’ai voulu hurler
Sentant ton âme se barrer
T’hurler de ne pas me lâcher,
Pas là , pas encore, pas maintenant.
A cette seconde pourtant j’ai compris,
Que si c’était le cas
Alors je devais comprendre et apprendre.

A cette seconde-là , j’ai compris
La puissance et la force de l’amour vrai,
La puissance et la douceur de la Force tranquille.
Cette force qui, quoi qu’il advienne,
Amène vers le beau, le juste, le vrai,
Vers l’amour absolu de la VIE

A cet instant j’ai grandi encore.
J’ai compris que j’intégrais
Ce que je ne cesse de vouloir apprendre
De vouloir Sentir depuis quelques années.

Maintenant je sais
Que même si on ne sait jamais,
Aujourd’hui je ne peux qu’aimer la vie
Avec ses souffrances, ses deuils,
Ses bonheurs et ses moments de plaisir.
Je ne peux que remercier la vie désormais
Et certes remercier parce que tu es encore là.

Alors Merci mon fils,
Merci pour ce cadeau de la Vie,
Ce cadeau des deux mondes quelques secondes réunis
Je t’ai vu te barrer mais tu t’es rattrappé
Aussi puissant et merveilleux que tu es,
Tu m’as encore fait grandir

Alors aujourd’hui je ne peux qu’aimer
Aimer la vie à en perdre haleine
Honorer la vie chaque seconde,
Dans les moments de doutes comme dans les joies les plus extrêmes,
Aimer chaque seconde, aimer le tout
Ce Tout que dans la douleur
Tu m’as fait toucher

Je me promets de vivre
Aussi intensément que ces secondes là
Où j’ai cru te perdre.

Et peut etre qu’aussi tu m’as tout simplement appris
Que je pouvais m’aimer autant que je vous aime,
Ta soeur et toi

Je t’ai vu te barrer mais tu es resté,
Parce qu’on s’est promis de grandir encore,
Et de leur montrer…

Alors ce soir je te promets
De me rattrapper aussi fort
Et de faire vivre celle que je suis désormais.

Merci à toi,
merci à mes Maitres
Merci à ceux qui étaient là
Ici et ailleurs

Merci mon fils, maite zaitut!

Izan
le 13 fevrier 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *