j’attends de moi et de moi seule

Accueillir tristesse , peur et colère qui grondent  en nous dans une danse sauvageonne, les vivre, les chanter , les crier pour les laisser s’effacer et laisser place à des joies nouvelles.
Ne rien refouler, ne rien garder,
Comprendre pour pardonner, se pardonner et enfin se libérer de l’emprise; celle qu’on s’est créé , voulant adhérer à un monde qui n’est pas le sien.
Comprendre que dans leurs yeux, leurs mots, leurs reproches, leurs mensonges nous n’y voyons en réalité que nos parts d’ombres, nos parts sombres et décider seul de s’en libérer.
Cesser d’attendre de l’extérieur , aller chercher au plus profond de soi la douceur apaisante de la liberté.
Ce chemin n’est pas simple, il est sinueux, long, déroutant parfois haletant mais il est intrigant  enivrant, exaltant.
Se poser un instant, revivre le passé avec les yeux de la compassion et comprendre que rien n’est plus fort que cet instant où notre force intérieure vient à nouveau se présenter pour vous murmurer  » Allez on ne va pas s’arrêter là tu crois pas? viens on continue, rien n’est fini, bien au contraire, c’est maintenant que tout commence « 

J’attends donc de moi et de moi seule
D’être celle que je veux être

Femme, mère, fille, amie, amante
Bienveillante, sage , maternante
douce, protectrice, aimante
Sereinement joyeuse
Sereinement rieuse

Sorcière , guérisseuse ou guerrière
guide, chercheuse de vérité
Danseuse et musicienne
Artiste ou bien savante

Belle,sensuelle, charnelle
sauvage ou sage,
rebelle ou soumise

Basque, universelle,
terrienne ou bien stellaire

Qu’importe qui je suis
Si je suis libre d’être


Izan
10/01/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *